Le Tempura nous vient d’Europe, et les Portugais l’ont amené au Japon vers le XVIème siècle.
Il y a plusieurs variantes pour le réaliser. Pour ma part, je vais y apporter une touche personnelle. De plus, pour cette dernière, je vais utiliser de l’eau gazéifiée glacée, du Vermouth (Martini blanc) et du basilic frais grec (à petites feuilles).

  • Pour la pâte à beignet :
    1 tasse de farine de riz ou de blé (tamisée)
    1 tasse d’eau gazéifiée avec des glaçons
    2 cl de Vermouth
    1 bouquet de basilic grec
    4 courgettes non pelées
    1 jaune d’œuf
    1 pincée de sel
    1 pincée de curcuma
  • Pour la friture :
    1 litre d’huile de pépin de raisin
    2 cuillères à soupe d’huile de sésame

Mélangez dans un bol le jaune d’œuf, les petites feuilles de basilic, le Vermouth et l’eau gazéifié avec les glaçons. Incorporez la farine+le curcuma et ne mélangez pas de manière circulaire, mais piquez avec des baguettes chinoises. Il doit y rester des grumeaux, c’est ce qui donnera le croustillant à votre beignet. Trempez vos rondelles de courgette (épaisseur de 4-5 mm) dans la farine puis dans votre pâte à beignet. Plongez votre courgette enrobée dans de l’huile à 180°C.

Tip/astuce 1 : Plongez une goutte de pâte à beignet dans l’huile chaude. Si la pâte remonte après un bref instant en surface (non noircie), c’est que la température est bonne ->180°C

Tip/astuce 2 : Au japon, on utilise pour la friture de l’huile de sésame. Pour ma version, j’utilise de l’huile de pépin de raisin avec un peu d’huile de sésame (plus abordable).

Source: Zoki les bons fourneaux